« C’est très touchant ». La valeur émotionnelle du contact

Lenay Charles
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

CONNECTEZ-VOUS
pour télécharger gratuitement

Certains « contacts » à distance, comme lors d’un croisement de regard ou d’un coup de fil, peuvent être dits « touchants » : une émotion est ressentie lors de la perception de l’activité du partenaire de cette interaction. Pour comprendre comment et à quelles conditions un contact peut être touchant nous nous interrogerons sur l’emploi du vocabulaire du toucher pour décrire ces rapports émotionnels. Une étude expérimentale minimaliste nous permettra d’analyser la dynamique des croisements perceptifs à la base de ce sentiment de contact. Ensuite, pour comprendre comment ce contact peut être touchant, nous analyserons l’é-motion comme l’effet d’une force qui met en mouvement. Nous montrerons ainsi que cette force transmise dans les contacts touchants, même à distance, est basée sur la dualité du corps percevant (Leib) et du corps perçu (Körper). L’ignorance qu’a le sujet de son corps perçu par autrui se révèle alors dans la rupture de symétrie perceptive qui se produit lors d’un contact touchant. Ces résultats donnent des principes directeurs pour le design des interfaces et structures d’interaction propices aux rencontres émotionnelles via les réseaux.



Pour citer cet article :

Lenay Charles (2010/1-2). « C’est très touchant ». La valeur émotionnelle du contact. In Steiner Pierre & Stewart John (Eds), Philosophie, Technologie et Cognition, Intellectica, 53-54, (pp.359-399), DOI: n/a.