Conditions de possibilités d’une rhétorique formelle perçue

Lalitte Philippe
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

CONNECTEZ-VOUS
pour télécharger gratuitement

La forme musicale est considérée par les compositeurs et les musicologues, au moins depuis la fin du XVIII e siècle, comme un aspect majeur de la composition musicale. Certaines conceptions théoriques de la forme, voire sa réalité perceptive, sont remises en cause par les psychologues de la musique. Cependant, d’autres résultats suggèrent qu’une représentation en mémoire des grandes structures musicales est envisageable. Cet article se propose d’examiner, à travers une revue des théories de la forme et de la littérature en psychologie expérimentale, deux questions fondamentales sur la perception des formes : sur quelles dimensions musicales et quel type de représentation en mémoire peut s’appuyer la perception des formes ? Nous proposons une nouvelle conception de la forme qui permet d’inclure, à côté des architectures de la musique tonale occidentale, d’autres manifestations de la forme.



Pour citer cet article :

Lalitte Philippe (2008/1). Conditions de possibilités d’une rhétorique formelle perçue. In Sedes Anne (Eds), Musique et Cognition, Intellectica, 48-49, (pp.103-114), DOI: n/a.