Culture et point de vue.

Nisbett Richard E.
Masuda Takahiko
Langue de rédaction : Anglais
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

CONNECTEZ-VOUS
pour télécharger gratuitement

Les extrême-orientaux et les occidentaux perçoivent et pensent le monde de façons très différentes. Les occidentaux ont tendance à porter leur attention sur des objets singuliers, analysant leur attributs et les catégorisant en essayant de mettre à jour quelles règles gouvernent leur comportements. Les règles utilisées incluent la logique formelle. Les attributions causales tendent à se focaliser exclusivement sur l’objet et sont par conséquent fautives. Les extrême-orientaux portent leur attention sur un large champ perceptif et conceptuel, notant les relations et les changements, et regroupant les objets sur la base de ressemblances plutôt que sur l’appartenance catégorielle. Les attributions causales accordent de l’importance au contexte. Les extrême-orientaux vivent dans des réseaux sociaux complexes avec des relations de rôles prescrites. L’attention au contexte est importante pour le fonctionnement effectif. Les occidentaux, plus indépendants, vivent dans des mondes sociaux moins contraignants et ont le loisir de prêter attention aux objets en soi. Les « affordances » physiques de l’environnement peuvent également influencer la perception. Les environnements construits de l’Est sont plus complexes et contiennent plus d’objets que ceux de l’Ouest. De plus, les productions artistiques de l’Est donnent plus d’importance au champ qu’aux objets individuels, humains inclus. Au contraire, l’art occidental porte moins sur le champ et appuie sur les objets individuels et les humains.



Pour citer cet article :

Nisbett Richard E., Masuda Takahiko (2007/2-3). Culture et point de vue. In Clément Fabrice & Kaufmann Laurence (Eds), Culture et société : quelques points de vue de chercheurs en science cognitive, Intellectica, 46-47, (pp.153-172), DOI: n/a.