Étudier les attentes musicales de l’auditeur non-musicien : le paradigme d’amorçage musical

Tillmann Barbara
Poulin-Charronat Bénédicte
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

CONNECTEZ-VOUS
pour télécharger gratuitement

L’auditeur occidental devient sensible aux régularités du système musical tonal par simple exposition aux pièces musicales. Les connaissances implicites ainsi acquises permettent à l’auditeur de développer des attentes musicales sur les événements à venir. Ces attentes jouent un rôle dans l’expressivité musicale, mais elles influencent également le traitement des événements musicaux. Le paradigme d’amorçage musical est une méthode indirecte qui permet d’étudier les connaissances tonales de l’auditeur ainsi que l’influence des attentes musicales sur la vitesse de traitement. Des données comportementales montrent que le traitement d’un événement musical est facilité lorsqu’il est relié (et donc supposé être « attendu ») plutôt que non-relié ou moins relié au contexte musical qui le précède. Les données neurophysiologiques montrent que le traitement d’un événement moins attendu nécessite plus de ressources neuronales qu’une structure musicale plus prototypique, notamment des études d'imagerie cérébrale montrent des activations plus fortes dans le cortex frontal inférieur. Dans l'ensemble, les recherches présentées montrent que l'étude des attentes musicales contribue, avec l'exemple d'une structure acoustique complexe non-verbale, à mieux comprendre comment les connaissances que notre cerveau acquière implicitement sur notre environnement influencent notre perception.



Pour citer cet article :

Tillmann Barbara, Poulin-Charronat Bénédicte (2008/1). Étudier les attentes musicales de l’auditeur non-musicien : le paradigme d’amorçage musical. In Sedes Anne (Eds), Musique et Cognition, Intellectica, 48-49, (pp.27-36), DOI: n/a.