L’énaction comme expérience vécue

Petitmengin Claire
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

CONNECTEZ-VOUS
pour télécharger gratuitement

Le point de vue en « première personne » peut-il contribuer à évaluer la pertinence de la théorie de l’énaction, selon laquelle l’intérieur et l’extérieur, le connaissant et le connu, l’esprit et le monde, se déterminent l’un l’autre ? A partir d’une exploration de la micro-structure dynamique de l’expérience vécue, nous ten­tons dans cet article d’apporter des pistes de réponse à cette question.



Pour citer cet article :

Petitmengin Claire (2006/1). L’énaction comme expérience vécue. In Brassac Christian (Eds), Internalisme / Externalisme, Intellectica, 43, (pp.85-92), DOI: n/a.