Lieu et temps de l’esprit. Dewey et l’analyse adverbiale de la conduite humaine

Garreta Guillaume
Langue de rédaction : Français
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Où est l’esprit ? Le débat n’est désormais plus réductible à une opposition simpliste entre internalisme et externalisme, toute une série de travaux cognitivistes prenant en compte le caractère irrémédiablement incarné et situé des manifestations intentionnelles. Cet article entend aborder la question de leur localisation à partir d’une position pragmatiste, plus particulièrement celle de John Dewey, qui est de plus en plus fréquemment (mais souvent ponctuellement) mobilisée dans ce débat. Quatre moments montrent comment la caractérisation pragmatiste de l’esprit se déprend radicalement de la question classique de sa localisation, pour pouvoir comprendre la façon dont s’élaborent dans le temps des conduites intelligentes. Dans cette perspective, l’esprit n’est pas à concevoir comme un contenant ou un contenu, mais apparaît dès lors comme une qualité des conduites, comme une manière de faire et d’agir. L’article esquisse pour finir un rapprochement entre cette analyse qui entend l’esprit comme un verbe ou adverbe (et non comme un nom) et d’autres conceptions adverbiales de l’esprit ou de l’expérience (Ryle, Sellars).



Pour citer cet article :

Garreta Guillaume (2015). Lieu et temps de l’esprit. Dewey et l’analyse adverbiale de la conduite humaine. In Gillot Pascale & Garreta Guillaume (Eds), Les lieux de l’esprit, Intellectica, 57, (pp.115-138), DOI: n/a.