Neuroéducation et neuropsychanalyse : du neuroenchantement aux neurofoutaises

Ramus Franck
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Dans cet article, nous examinons la tendance actuelle consistant à ajouter le préfixe « neuro » à différents domaines et disciplines, dans l'espoir d'augmenter leur crédibilité scientifique ou leur prestige auprès du grand public en tirant partie de l'aura et de la réputation de « science dure » des neurosciences. Nous illustrons cette tendance par deux études de cas consacrées à la neuroéducation et à la neuropsychanalyse, qui appellent des conclusions en parties différentes, la première relevant de la neuroprétention, la seconde des neurofoutaises.



Pour citer cet article :

Ramus Franck (2018/1-2). Neuroéducation et neuropsychanalyse : du neuroenchantement aux neurofoutaises. In Monier C. & Sarti A. (Eds), Les Neurosciences au sein des sciences de la cognition entre neuroenthousiasme et neuroscepticisme, Intellectica, 69, (pp.289-301), DOI: n/a.