N°72 - 2020/1

La postérité de Alan Turing aujourd’hui

Pendant longtemps, on a répondu à la question de la portée de l’héritage légué par Turing en s’en tenant au concept d’information calculable censé être capable de combler le fossé entre les sciences exactes et naturelles, d’une part, et les sciences humaines et sociales, de l’autre. Dans une large mesure, on ne peut plus répondre à cette question en ces termes. La recherche contemporaine a en effet montré qu’au cœur de la problématique de Turing se trouvaient, par opposition à la notion de formalisme, les concepts de forme et de morphogenèse : le concept d’information calculable n’en serait plus qu’une partie dont il faut redéfinir le statut. Il est donc redevenu d’actualité de retourner aux travaux de Turing et d’y explorer un héritage peut-être moins apparent ayant le concept de forme pour objet et dont la pertinence pour les sciences exactes et naturelles comme pour les sciences humaines et sociales serait néanmoins avérée.
Les grandes thématiques du numéro sont les suivantes :

1 - La « machine de Turing » 80 ans après : La diffraction du concept de calculabilité
2 - Big Data : Dynamiques naturelles et sociales ; Cryptographie
3 - Biologie théorique : Morphogenèse hier et aujourd’hui

The question of Turing’s heritage has long been answered by only mentioning the concept of computable information that is supposed to bridge the gap between exact and natural sciences on the one hand and social sciences on the other. To a large extent, one can no longer answer this question in those terms. Current research has indeed shown that, central to Turing’s questioning, lie the concepts of form and morphogenesis as opposed to formalism: the concept of computable information would at best be a component of them and its status should therefore be redefined. This is why it is timely to go back to Turing’s works and to explore a part of his heritage which may be less noticeable as it revolves around the concept of form but which may however prove to be relevant to exact, natural and social sciences alike today.
This issue should address the following key questions:

1 - The Turing Machine, 80 years later: The “diffraction” of the concept of computability
2 - Big data: Natural and Social Dynamics; Cryptography
3 - Theoretical Biology: Morphogenesis, Past and Present

Les articles, en français ou en anglais, publiés par Intellectica ne sont pas techniques de sorte qu’ils peuvent être lus par un public plus large de lecteurs ayant déjà une certaine accointance avec le domaine. Les articles sont donc de nature épistémologique et tentent de rendre compte des tendances de fond d’une thématique. Vous pouvez consulter les archives en ligne d’Intellectica pour voir le type d’article que la revue a publié au fil des ans (http://intellectica.org/fr/numeros).

Soumission
Envoyez votre manuscrit (ou vos questions) à / Please send you manuscript (or your questions) to : soumission@intellectica.org
Instructions aux auteurs/instructions for authors : http://intellectica.org/fr/auteurs
Date limite / Deadline : 1er Septembre 2019

Références
A. M. Turing, “On Computable Numbers, With an Application to the Entscheidungsproblem”, Proceedings of the London Mathematical Society, Volume s2-42, Issue 1, 1937, pp. 230–265
A. M. Turing, “The Chemical Basis of Morphogenesis”, Philosophical Transactions of the Royal Society of London. Series B, Biological Sciences, Vol. 237, No. 641. (Aug. 14, 1952), pp. 37-72.
Juliet Floyd et Alisa Bolulich (eds). Philosophical Explorations of the Legacy of Alan Turing, Boston Studies in the Philosophy of Science, Springer, 2017.
Christof Teuscher ed Alan Turing: Life and Legacy of a Great Thinker, Springer, 2006.