Statut et non-respect des procédures écrites

De Brito Gabrielle
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

CONNECTEZ-VOUS
pour télécharger gratuitement

Afin d’améliorer la sécurité dans la conduite des environnements dynamiques complexes, l’automatisation des systèmes s’est accompagnée d’une procéduralisation du travail visant à guider l’opérateur humain dans la réalisation de ses tâches. Ces procédures écrites sont conçues par des experts de chacun des systèmes sur lesquels les pannes peuvent porter. Bien que souvent très hautement qualifiés, ces opérateurs ne peuvent connaître l’ensemble des systèmes ni leurs interconnections. On s’attend donc à ce qu’ils utilisent les procédures écrites comme prescrit. Or, l’expérience montre que ce n’est pas le cas, même en situation d’urgence. La question centrale de cet article est de comprendre « pourquoi les procédures écrites ne sont pas utilisées comme prescrit, alors que les opérateurs savent que le non-respect peut poser des problèmes de sécurité et constituer un risque vital ? » Pour cela, nous nous sommes interrogés sur le statut des procédures écrites et sur les causes principales de non-respect.



Pour citer cet article :

De Brito Gabrielle (2006/2). Statut et non-respect des procédures écrites. In Gapenne Olivier & Boullier Dominique (Eds), Systèmes d'aide: Enjeux pour les technologies cognitives, Intellectica, 44, (pp.63-86), DOI: n/a.