Veilleur, dormeur, somnambule : états du corps, états du moi biranien

Devarieux Anne
Langue de rédaction : Français
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Dès le Mémoire sur la décomposition de la pensée, Maine de Biran assimile la tension immanente et générale de l'effort à la veille du moi. L’individu n’acquiert la conscience de soi que par la tension de sa volonté qui est identiquement la tension de son corps résistant, et cela indépendamment de toute visée intentionnelle expresse, de toute perception ou représentation active d’objets (effort dit intentionné ou express).Il faut donc distinguer des degrés variables de l’effort, depuis l’aperception pure (dans laquelle l’ego apparaît comme un veilleur) en passant par l’attention (qui est une vigilance accrue et dirigée intentionnellement vers le dehors) jusqu’à la réflexion (qui représente le plus haut degré de tension). Par conséquent l'effort (ou la dualité interne formée par le couple de la force dite hyper-organique et de la résistance intérieure du corps propre) constitue l’aperception immédiate interne, et varie seulement en degrés d’intensité. Le sommeil est selon Biran la suspension périodique du vouloir et, avec lui, de tout sentiment de soi. Le moi renoue pourtant avec lui-même au réveil dès lors qu'une même force se déploie sur une même résistance.

Il y a pourtant soulignera Biran bien des manières de veiller et de dormir, y compris à l’état de veille, et les analyses de Biran permettent de comprendre comment peuvent surgir dans nos vies conscientes des états hypnotiques voire somnambuliques qui ressemblent à s’y méprendre au sommeil (Biran commente notamment J.-P.F. Deleuze). La question est en définitive de saisir les enjeux de telles considérations dès lors que Biran refuse d'assimiler l'immédiateté de conscience (appropriation motrice) à l'immédiateté affective d'une vie quasi hypnotique à la manière par exemple du phénoménologue Michel Henry pourtant grandement influencé par sa pensée.



Pour citer cet article :

Devarieux Anne (2016). Veilleur, dormeur, somnambule : états du corps, états du moi biranien. In Depraz Natalie (Eds), Phénoménologie de la vigilance et de l'attention. Philosophie, sciences et techniques. Intellectica, 69, (pp.n/a), DOI: n/a.