La revue de l’Association
pour la Recherche sur les sciences de la Cognition (ARCo)

intellectica est une revue francophone référencée, créée par l’ARCo en 1985 et consacrée à la publication de travaux théoriques, épistémologiques et historiques dans le domaine des sciences de la cognition. La mission de la revue est donc de promouvoir, sur un mode critique et pluraliste, le projet transdisciplinaire d’une naturalisation de la connaissance (ou du moins des opérations en vertu desquelles la connaissance peut être produite, transmise, apprise, etc…).  

La revue aborde des thématiques comme la perception, la motricité, le langage, le raisonnement, les formes de l'intentionnalité, dans leurs modalités individuelles et collectives, naturelles ou artificielles. Elle s'intéresse aux logiques, aux représentations des connaissances, aux modèles neuro-mimétiques et dynamiques, aux systèmes adaptatifs. Des applications dans des domaines tels que l'éducation, l'ergonomie, l’interaction homme-machine et la robotique peuvent aussi être convoquées dans les articles.

Depuis sa création, la revue produit essentiellement des dossiers thématiques mais publie aussi des articles proposés en soumission libre qu’il s’agisse d’articles originaux, de jalons, de comptes-rendus d’ouvrages ou encore de réponses à des articles antérieurement parus. Ce choix éditorial exclut les contributions à caractère strictement empirique (toute forme confondue : expérimentation, modèle, observation, etc…), ces travaux bénéficiant de la multitude des revues dédiées à ce type de recherche. Le comité de rédaction veille cependant à ce que les travaux réflexifs présentés soient en phase avec l’actualité empirique du domaine et, si nécessaire, les exposent synthétiquement au sein des articles. Les textes publiés peuvent être en langue anglaise mais, là encore, le comité de rédaction s'assure de la qualité linguistique des textes qu'ils soient en français ou en anglais. 

La revue intellectica est publiée avec le concours de l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS (ISCC) et de l’Université de Technologie de Compiègne (UTC).