Créativité: un moteur pour la recherche sur la robotique en environnements ouverts

Doncieux Stéphane
Langue de rédaction : Anglais
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

De nombreux robots résolvent des tâches complexes dans des environnements fermés entièrement connus par le concepteur du robot. Les robots sont beaucoup plus rares dans notre environnement quotidien. Les principales raisons de cette absence sont liées à sa complexité et à son caractère ouvert qui provoquent souvent  des situations imprévisibles, créées par de nouveaux objets ou de nouvelles dynamiques d'interaction par exemple. De nombreuses applications de la robotique pourraient bénéficier de la capacité des robots à faire face à de tels environnements. Beaucoup de recherches se concentrent sur ce sujet, mais une question reste ouverte: comment évaluer la capacité d'un robot à faire face à de nouveaux contextes? La performance d'un robot dans un environnement particulier, dit peu de choses sur ce que cette performance sera dans un environnement différent, même s'il semble très proche. Un robot programmé pour manipuler des boîtes peut ne pas être en mesure de manipuler des sphères de la même taille. De même, un système de perception peut être trompé par un changement de luminosité. Par conséquent, la performance attendue dans une nouvelle situation ne peut pas être automatiquement déduite de ce qui a été observé dans des situations connues. Il y a donc besoin d'un critère qui permette de comparer les approches par rapport à leur capacité à doter les robots de robustesse ou de capacités d'adaptation face à des situations nouvelles. À cette fin, il est proposé de définir des critères basés sur la notion de créativité. Une définition de la créativité est donnée dans le contexte de la robotique et des exemples d'utilisation pour l'apprentissage et les processus de développement sont présentés.