De l’objet trace en génie logiciel

Deransart Pierre
Langue de rédaction : Français
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Les traces jouent un rôle fondamental dans la découverte de connaissances. Bien souvent elles constituent un préliminaire incontournable à toute découverte, par une accumulation préalable de données d’observations. Mais, si une attention considérable est donnée à la réalisation de traces en vue d’études spécifiques, on attache peu d’importance en général au processus qui conduit à élaborer un objet finalement nommé trace, c’est-à-dire à la manière dont les traces sont conçues.
La plupart des approches formelles concernant les traces ont toutes en commun de ne s’intéresser qu’aux propriétés d’ensembles de traces, mais elles ne traitent pas directement des questions soulevées par la construction progressive de ces ensembles, leur évolution ou leur manipulation.
Cet article propose une approche formelle de la conception de traces en explorant les rapports entre leur production et leur utilisation dans le cadre du génie logiciel. Il introduit un objet trace et quelques unes de ses propriétés, ainsi que quelques transformations possibles au cours de son élaboration.
Cet article montre que l’objet trace ainsi mis en évidence, peut avoir un statut de connaissance dans son sens le plus noble, et qu’il a toutes les qualités propres aux traces dans leur acceptation la plus générale. Il est ainsi suggéré que les différents concepts de trace utilisés dans des contextes très différents correspondent tous plus ou moins à un même “objet trace”.



Pour citer cet article :

Deransart Pierre (2015). De l’objet trace en génie logiciel. In Mille Alain (Eds), De la trace à la connaissance à l’ère du Web, Intellectica, 59, (pp.n/a), DOI: n/a.