Descartes et l'indépendance de l'esprit

Kambouchner Denis
Langue de rédaction : Français
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Les discussions sur le dualisme cartésien pourront se poursuivre indéfiniment si l'on ne pose pas au texte cartésien deux questions radicales: (1) Que pourrait faire un corps humain auquel aucune âme ne serait jointe ? (2) De quelles pensées peut-on dire qu'elles sont entièrement indépendantes du corps? La présente étude prend en charge la seconde question, en examinant successivement la fonction des sens et des passions, le rôle de l'imagination dans les sciences et les conditions de la réflexion métaphysique. On vérifie ainsi qu'à toute pensée sans exception sont associées certaines conditions cérébrales. Chez Descartes, l'affirmation de l'indépendance de l'esprit se rapporte donc plutôt à sa notion qu'à son activité.



Pour citer cet article :

Kambouchner Denis (2015). Descartes et l'indépendance de l'esprit. In Gillot Pascale & Garreta Guillaume (Eds), Les lieux de l’esprit, Intellectica, 57, (pp.55-68), DOI: n/a.