Immersion et interaction en environnement virtuel: Une approche sensorimotrice

Auvray Malika
Fuchs Philippe
Langue de rédaction : Français
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Les définitions que nous donnons de l’immersion en environnement virtuel dépendent de celles que nous donnons à la perception. En effet, envisager la perception uniquement comme un traitement passif des informations issues des entrées sensorielles amène à concevoir la présence dans un environnement simulé comme une illusion des sens. Par contre, si nous considérons la perception comme une construction active de l’observateur, l’immersion cognitive est alors envisagée comme une appropriation active d’un nouveau dispositif technique, dont le sentiment de présence est l’une des étapes. Cette dernière perspective, située dans la lignée des théories sensorimotrices de la perception, implique de replacer le processus d’interaction au cœur du phénomène d’immersion. Après avoir présenté les implications des théories sensorimotrices de la perception sur les acceptions des concepts d’immersion et de présence, cet article décrira l’approche théorique et pragmatique développée à partir du modèle 3I², basé sur l’immersion et l’interaction de l’utilisateur.



Pour citer cet article :

Auvray Malika, Fuchs Philippe (2015). Immersion et interaction en environnement virtuel: Une approche sensorimotrice. In Grumbach Alain & Klinger Evelyne (Eds), Virtuel et Cognition, Intellectica, 45, (pp.23-36), DOI: n/a.