Soumission libre

Interaction, coordination, languaging : la matrice opérationnelle-relationnelle du langage

Raimondi Vincenzo
Langue de rédaction : Français
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Afin de comprendre la nature socio-interactionnelle de l’activité langagière et des praxis culturelles dans lesquelles elle est strictement imbriquée, il est nécessaire d’expliciter les conditions constitutives des phénomènes qui ont trait au langage à partir de leur matrice opérationnelle-relationnelle. S’inscrivant en faux contre les démarches cognitivistes qui proposent des modèles mentalistes inadéquats à leurs ambitions explicatives, l’approche présentée permet de rendre compte du phénomène linguistique grâce à la notion de languaging et à la catégorie analytique de « coordination consensuelle récursive ». À partir des travaux de Maturana et dans le cadre d’une perspective épistémologique « bio-logique », nous nous attachons à révéler les caractéristiques saillantes de cette approche et à développer ses implications.



Pour citer cet article :

Raimondi Vincenzo (2015). Interaction, coordination, languaging : la matrice opérationnelle-relationnelle du langage. In Soumissions libres (Eds), Intellectica : numéro 62, Intellectica, 62, (pp.n/a), DOI: n/a.