La nature sociale de la cognition incarnée : ce que révèle le monde de la métaphore

Gibbs, Jr Raymond W.
Langue de rédaction : Anglais
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Le fait selon lequel l’action humaine est fondamentalement incorporée s’appuie sur l’expérience phénoménologique usuelle de la personne solitaire dans le monde physique. Diverses études empiriques en linguistique cognitive et en psycholinguistique fournissent un substantiel appui pour souligner l’importance d’aspects récurrents de l’action corporelle individuelle à la fois pour le langage et la pensée, spécialement au regard du thème de la métaphore. La plupart de ces recherches sur la cognition incorporée ne parviennent cependant pas à rendre compte de la nature sociale du langage et de la pensée ni même comment l’expérience incorporée est continûment façonnée par les interactions socio-culturelles. Cet article présente plusieurs idées et résultats de recherche sur la nature sociale de la cognition incorporée et contextuellement encastrée. On donne une importance particulière aux principes issus de la théorie des systèmes dynamiques et à leur pertinence pour comprendre l’interaction entre les facteurs corporels et sociaux dans la pensée métaphorique, le langage et l’action.