Les racines émotionnelles de la possession religieuse. Une ethnographie comparative

Halloy Arnaud
Dupuis David
Langue de rédaction : Français
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Cet article s’appuie sur une ethnographie comparative de la transe de possession dans deux contextes religieux : le Xangô de Recife, un culte initiatique d’origine Yoruba situé à Recife (Brésil), et Takiwasi, l’un des principaux « centres chamaniques » d’Amazonie péruvienne. Cette comparaison suggère que certains traits relatifs aux dispositifs rituels et aux éléments culturels des pratiques religieuses étudiées s’avèrent constitutifs de l’expérience de la possession, et en particulier de sa dimension émotionnelle.

Nous proposons ici d’explorer la dimension émotionnelle de la possession, souvent traitée comme contingente dans les approches cognitives, fonctionnalistes ou symboliques de la possession. Nous verrons que l’émergence de la possession est suspendue à un apprentissage de la part des candidats à la possession, et a fortiori des spécialistes religieux qui ont pour fonction de les guider dans cet apprentissage. Nous montrerons que cet apprentissage implique non seulement l’induction d’émotions déterminées, leur repérage, mais également leur interprétation, leur organisation et leur expression au prisme des attentes culturelles du groupe social. Nous chercherons ensuite à dégager ce qui, dans la dimension émotionnelle de la possession, rapproche et distingue les deux cultures religieuses étudiées. L’exploration de la dimension émotionnelle de la possession proposée ici peut ainsi être vue comme une contribution à une modélisation plus large du phénomène, qui reste à réaliser.



Pour citer cet article :

Halloy Arnaud, Dupuis David (2017). Les racines émotionnelles de la possession religieuse. Une ethnographie comparative. In Dumas Guillaume & Fortier Martin & González Juan C. (Eds), Les états modifiés de conscience en question: anciennes limites et nouvelles approches, Intellectica, 67, (pp.n/a), DOI: n/a.