Soumission libre

Phénoménologie et socialité : comment les perturbations normatives étendues engendrent l'agentivité sociale

Gahrn-Andersen Rasmus
Cowley Stephen J.
Langue de rédaction : Anglais
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Si les sciences cognitives ont récemment commencé à interroger la manière dont la sociabilité humaine se met en place, elles n'offrent pas d’explication cohérente concernant l’émergence d’une agentivité sociale proprement humaine. Nous émettons une critique du « participatory sense-making » en faisant valoir que l’agentivité requiert un type distinctif de phénoménologie permettant l’expérience sociale diachronique. En poursuivant notre argument positif, nous relions la psychologie du développement avec des insights d’ordre phénoménologique et nous nous concentrons sur la dynamique qui s'installe, vers le milieu de la deuxième année, entre l’enfant et ceux qui en prennent soin. Quand il a développé des capacités sociales rudimentaires, l’enfant parvient à ressentir des perturbations normatives qui l’affectent d’une telle manière qu’elles conduisent à de nouveaux modes d’actions. Par conséquent, nous reconduisons l’agentivité et les compétences linguistiques à la manière dont ces types de coordination s’entremêlent. Chez l’enfant, les capacités naissantes pour la prédication reposent sur ses expériences de gestion des normes et des règles imposées par les pourvoyeurs de soins. Les événements développementaux transforment ainsi l’expérience de l’enfant et guident l’émergence de son agentivité sociale. Une fois que l’enfant a traité avec succès les perturbations normatives de son environnement, il peut développer les capacités d’agent social humain à part entière.



Pour citer cet article :

Gahrn-Andersen Rasmus, Cowley Stephen J. (2017). Phénoménologie et socialité : comment les perturbations normatives étendues engendrent l'agentivité sociale. In Dumas Guillaume & Fortier Martin & González Juan C. (Eds), Les états modifiés de conscience en question: anciennes limites et nouvelles approches, Intellectica, 67, (pp.379-398), DOI: n/a.