Pour une science de la diversité de la conscience : Vers une redéfinition multidimensionnelle des états modifiés de conscience

Fortier Martin
Langue de rédaction : Français
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Ces dernières décennies ont vu l’émergence d’un vaste programme d’étude scientifique de la conscience. Désireux d’élargir et d’approfondir ce programme, le présent article insiste sur l’importance de la diversité des états dont la conscience est capable à travers les âges de la vie, les cultures, les activités quotidiennes, les pathologies et les manipulations pharmacologiques. De nombreux psychologues et neuroscientifiques ont récemment reconnu que leurs recherches avaient jusque-là porté pas tant sur la cognition humaine que sur la cognition de quelques échantillons d’humains particulièrement bizarres et peu représentatifs. Reprenant à mon compte cet argument et l’appliquant au domaine de la conscience, je soutiens ici que l’étude scientifique de la conscience devrait être radicalement élargie en sorte de ne plus être cantonnée à l’étude de quelques états de conscience peu représentatifs. Si l’étude approfondie des états modifiés de conscience (EMC) promet aux sciences de la conscience des avancées considérables, il convient toutefois de souligner les limites – doublement conceptuelles et empiriques – dont la notion d’EMC a pu souffrir par le passé. Après avoir présenté quelques modélisations classiques des EMC, et avoir identifié leurs faiblesses et incohérences, je me propose d’introduire plusieurs modélisations récentes, issues notamment de la neurologie, de la neuropsychiatrie, de la neuropsychologie, et des neurosciences computationnelles, puis de montrer comment ces nouveaux modèles multidimensionnels de la conscience permettent de redéfinir la notion d’EMC de manière tout à fait satisfaisante. M’appuyant sur ces modèles novateurs, j’esquisse dans la dernière partie de l’article, sous la forme d’un manifeste, un programme d’étude systématique de la conscience qui se montrerait capable de rendre compte de la diversité des EMC tout à la fois à un niveau phénoménologique, physiologique et étiologique.



Pour citer cet article :

Fortier Martin (2017). Pour une science de la diversité de la conscience : Vers une redéfinition multidimensionnelle des états modifiés de conscience. In Dumas Guillaume & Fortier Martin & González Juan C. (Eds), Les états modifiés de conscience en question: anciennes limites et nouvelles approches, Intellectica, 67, (pp.n/a), DOI: n/a.