Que vit le méditant ? Méthodes et enjeux d'une description micro-phénoménologique de l'expérience méditative

Petitmengin Claire
van Beek Martijn
Bitbol Michel
Nissou Jean-Michel
Roepstorff Andreas
Langue de rédaction : Français
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Dans notre société où l'intérêt pour la méditation Bouddhiste connaît un engouement considérable, de nombreuses études sont maintenant menées sur les effets neurophysiologiques de la pratique méditative, et sur les corrélats neurophysiologiques des états méditatifs. Mais très peu d'études ont été conduites sur l'expérience de la pratique contemplative : ce que vit le méditant, instant après instant, aux différents stades de sa pratique, demeure presque invisible dans les sciences contemplatives contemporaines. Récemment, des méthodes d'entretien « micro-phénoménologiques » ont été développées pour nous aider à prendre conscience de notre expérience et à la décrire avec rigueur et précision. Cet article présente les résultats d'une étude pilote visant à appliquer ces méthodes à la description de l'expérience méditative.

La première partie de l'article décrit ces méthodes et leur adaptation à l'étude de l'expérience méditative. La seconde partie fournit des descriptions micro-phénoménologiques de deux processus dont la pratique permet au méditant de prendre conscience : le processus de perte de contact avec la situation présente et de génération d'une scène virtuelle dans les épisodes de « dérive attentionnelle », et le processus d'émergence d'une pensée. La troisième partie met en évidence l'intérêt de telles descriptions pour les pratiquants et pour les instructeurs de méditation, définit le statut de ces résultats, et propose des pistes de recherche.

Cet article ne décrit pas un état de conscience extraordinaire qui pourrait être induit par la pratique méditative, mais l'état de conscience modifié très ordinaire consistant à s'absenter de la situation présente pour s'absorber dans une situation virtuelle. Il propose une méthode permettant de produire une description « micro-phénoménologique » de la dynamique d'émergence et de résorption d'un état de conscience modifié.