Retour vers le futur de la psychologie : la psychologie culturelle et l'étude des processus mentaux d'auto-régulateurs

Valsiner Jaan
Langue de rédaction : Anglais
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

CONNECTEZ-VOUS
pour télécharger gratuitement

La psychologie culturelle a connu toutes sortes de “révolutions” qui se sont succédées en psychologie au cours du siècle passé. Ce nouveau domaine de la psychologie est en fait ancien - il existait déjà en 1860, presque vingt ans avant la naissance de la psychologie expérimentale de Wundt (en 1879). Les racines de notre invention contemporaine de la psychologie culturelle sont à rechercher dans les différentes Völkerpsychologie (Lazarus,Steinthal, Wundt) et dans les traditions de Ganzerheitpsychologie. En outre, la psychologie liée à l'héritage de Brentano – en particulier le travail d’Alexius Meinong – orienta l'étude des phénomènes mentaux complexes modelés par la culture. La psychologie culturelle a fait par trois fois son entrée sur la scène de la psychologie contemporaine (fin du XIXe siècle – Völkerpsychologie, milieu du XXe siècle – l'"Ecole" de la Culture et de la personnalité, et fin du XXe siècle – différentes versions de la psychologie culturelle). Différents types de psychologie culturelle ont tenté de rendre compte des fonctions psychologiques humaines complexes – et (du moins dans le cas des deux premières tentatives), elles n'ont pas réussi à perdurer. Va-t-elle survivre aujourd'hui? La réponse à cette question pourrait dépendre de l'attitude de la psychologie en général envers un élargissement de son champ méthodologique. L'inclusion de la culture dans l'organisation psychologique de l'espèce humaine augmente aussi bien la variabilité interne qu'externe des phénomènes pris en considération, ce qui implique l'inclusion de nouvelles formes de modélisation de ces processus fortement variables. Les régulateurs culturels sont mis en oeuvre comme autant de types de hiérarchies qui peuvent être transformées dans certaines conditions qu’il faut spécifier. Les psychologies culturelles réintroduisent ainsi des questions qui ont longtemps été mises de côté en psychologie – comme la question de la volonté – et elles leur apportent un éclairage nouveau.



Pour citer cet article :

Valsiner Jaan (2007/2-3). Retour vers le futur de la psychologie : la psychologie culturelle et l'étude des processus mentaux d'auto-régulateurs. In Clément Fabrice & Kaufmann Laurence (Eds), Culture et société : quelques points de vue de chercheurs en science cognitive, Intellectica, 46-47, (pp.251-268), DOI: n/a.