L’impropréité du corps vivant. De l’énaction capacitaire à son émersion vécue

Agostinucci Marie
Liné Claire
Lachal Jonathan
Dietrich Gilles
Hanneton Sylvain
Andrieu Bernard
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

De nombreux courants de l’écologique questionnent les rapports entre le corps et son environnement. Il convient aujourd’hui de mettre en exergue leur complémentarité. À travers l’analyse de l’émersion des sensibles du vivant dans la conscience du corps vécu, l’émersiologie est mise en perspective des travaux de Varela sur l’énaction. L’émersion et l’impropréité y sont définies et illustrées par des vignettes cliniques issues de la neurologie et de la psychiatrie. Enfin le passage des différentes étapes de l’énaction et de l’émersion sont abordées en complémentarité dans la compréhension d’un phénomène global.



Pour citer cet article :

Agostinucci Marie, Liné Claire, Lachal Jonathan, Dietrich Gilles, Hanneton Sylvain, Andrieu Bernard (2019/2). L’impropréité du corps vivant. De l’énaction capacitaire à son émersion vécue. In Hanneton Sylvain & Andrieu Bernard (Eds), L'activation du corps vivant. Émersions, Hybridations, Remédiations, Intellectica, 71, (pp.39-66), DOI: n/a.