Soumission libre

Mémoire autobiographique et appartenance culturelle

Oulahal Rachid
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Notre analyse se situe dans le champ de la psychologie interculturelle qui postule un lien entre la culture et le psychisme. Dans cette perspective, nous proposons de présenter une synthèse des travaux de recherche récents et en cours sur le lien entre la mémoire autobiographique et les appartenances culturelles des individus.

La mémoire autobiographique conserve le souvenir des expériences personnellement vécues mais, au-delà de cette seule conservation, elle assure un rôle actif dans l’élaboration de la continuité d’une histoire de vie et dans le maintien d’une cohérence identitaire. Par ailleurs, les recherches en  psychologie culturelle comparative, sousdiscipline de la psychologie interculturelle, ont d’ores et déjà permis d’identifier une relation entre l’environnement culturel d’un individu et différentes caractéristiques de la mémoire autobiographique. Cependant, la compréhension des  caractéristiques de la mémoire autobiographique dans les situations interculturelles, qu’elles soient une appartenance culturelle plurielle ou le contact avec une altérité culturelle, reste encore à développer.

En effet, les recherches en psychologie du contact de cultures, autre sous-discipline de la psychologie interculturelle, ont permis d’indiquer que  l’expérience d’une situation interculturelle est à la source de remaniements identitaires pour l’individu qui en fait l’expérience. Ainsi, si le concept de mémoire autobiographique est fortement corrélé au concept d’identité, nous pensons qu’un champ de recherche devient pertinent quant à l’analyse de la mémoire autobiographique en situation interculturelle, ce qui à notre connaissance n’a pas encore été abordé.
 



Pour citer cet article :

Oulahal Rachid (2020/2). Mémoire autobiographique et appartenance culturelle. In A. de Beaune Sophie (Eds), Émergence et évolution de la cognition humaine, Intellectica, 73, (pp.193-207), DOI: n/a.