La prise de conscience et la régulation des émotions : un enjeu pour l’apprentissage moteur du circassien ?

Buffet Joséphine
Oboeuf Alexandre
Andrieu Bernard
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Dans la pratique des arts du cirque, il apparaît que les émotions jouent un rôle important dans le processus d’apprentissage moteur. Les états émotionnels, variables au cours de cet apprentissage, semblent globalement inconscients (Damasio, 1999). Nous postulons que la prise de conscience des émotions vécues pourrait se révéler utile à l’artiste pour mieux comprendre les ressorts de son apprentissage. Une recherche auprès de cinq circassiens du Centre National des Arts du Cirque (CNAC) est menée. Nous nous attardons sur deux composantes principales des émotions : la dimension expressivo-comportementale et le sentiment subjectif (Carton, 2007). Pour les appréhender, nous nous appuyons sur un travail d’observation des expressions corporelles à l’aide d’une caméra ainsi que sur des entretiens d’auto-confrontation. La verbalisation des circassiens permise par ces entretiens nous informe sur leur expérience subjective émotionnelle et peut permettre un travail de « conscientisation » des émotions et des gestes automatiques et incontrôlés. L’analyse des verbatim témoigne notamment de l’intérêt des entretiens d’autoconfrontation pour permettre aux artistes de réguler leurs émotions et leurs comportements à des fins d’apprentissage.



Pour citer cet article :

Buffet Joséphine, Oboeuf Alexandre, Andrieu Bernard (2019/2). La prise de conscience et la régulation des émotions : un enjeu pour l’apprentissage moteur du circassien ? In Hanneton Sylvain & Andrieu Bernard (Eds), L'activation du corps vivant. Émersions, Hybridations, Remédiations, Intellectica, 71, (pp.101-118), DOI: n/a.