Influence de l’apprentissage du « code secret » du jeu pour développer la créativité motrice. Une illustration en football chez des enfants de 8-9 ans

Oboeuf Alexandre
Buffet Joséphine
Collard Luc
Martinez Dos Santos Raul
Lecroisey Loïc
Langue de rédaction : Français
DOI: n/a
Product variations: 

Numérique(PDF)

Papier

Quoique sachant parfaitement la façon dont il faut jouer, les joueurs de sports collectifs se révèlent souvent dans l’impossibilité de mettre au jour la loi qui inspire la façon dont ils jouent, et qui détermine l’ensemble de leurs conduites. Découlant des règles du jeu, un code oriente implicitement la manière dont les joueurs communiquent in situ (« Appel de balle », « Course croisée », « Course d’appui », « Replacement », etc.). Les joueurs acquièrent ce code de manière souvent inconsciente avec l’apprentissage. Il s’agit d’un « code secret et compliqué, écrit nulle part, connu de personne, [mais] entendu par tous » (Sapir, 1971). Il est vécu sans être reconnu, « sans être immédiatement accessible à la conscience et à la description verbale » (Petitmengin, 2010). Nous formulons l’hypothèse qu’en axant des entraînements sur l’apprentissage de ce code, on peut développer chez les participants leurs capacités de décodage des signes au sein du jeu. Cet apprentissage permettrait d’enrichir la dynamique du jeu et d’améliorer les performances et l’adaptabilité des participants. Afin de tester cette hypothèse, un groupe témoin et un groupe expérimental (8-9 ans) sont sollicités pour participer à une recherche en football. Pendant un an, à raison de deux fois par semaine, le groupe témoin suit des entraînements traditionnels d’ordre technico-tactique. Dans le même temps, le groupe expérimental suit des entraînements focalisés sur l’apprentissage des signes moteurs constitutifs du code. Les deux groupes participent à des matchs en amont (octobre) et en aval (mai) de l’expérience. Les signes sont quantifiés afin de faire état de potentielles évolutions. Nos résultats mettent en lumière une progression significative (p<0,01) dans le recours aux signes chez le groupe expérimental. Cela s’accompagne d’une amélioration des performances. Même si ces résultats ne sont pas généralisables, ils témoignent d’un accroissement des capacités de décodage et de la créativité motrice des joueurs du groupe expérimental par rapport au groupe témoin.



Pour citer cet article :

Oboeuf Alexandre, Buffet Joséphine, Collard Luc, Martinez Dos Santos Raul, Lecroisey Loïc (2019/2). Influence de l’apprentissage du « code secret » du jeu pour développer la créativité motrice. Une illustration en football chez des enfants de 8-9 ans. In Hanneton Sylvain & Andrieu Bernard (Eds), L'activation du corps vivant. Émersions, Hybridations, Remédiations, Intellectica, 71, (pp.79-100), DOI: n/a.